Deck du mois : La grande mêlée de Kazuul

kazuul, tyran des falaises

Ce mois-ci, je vous présente ma dernière trouvaille : un deck Commander basé sur Kazuul, tyran des falaises. Pas compétitif, mais terriblement amusant !

Le deck va dynamiser les parties autour de votre table, faites-moi confiance.

La grande mêlée de Kazuul :

1 Commandant

1 Kazuul, Tyran des Falaises

38 terrains

35 Montagne
1 Maze of ith
1 Nykthos, reliquaire de Nyx
1 Valakut, la Cime en fusion

33 Créatures

1 Dragon endormi
1 Sinistre lavamancien
1 Diplomates gobelins
1 Mentor exigeant
1 Seigneur-dragon kargan
1 Cerf bruni
1 Incitateur de péchés
1 Maitre espion gobelin
1 Maître plébéien gobelin
1 Meurtrisseur du taureau
1 Nimbus de rage
1 Phénix au sillage de flammes
1 Élémental de guerre
1 Simulacre solennel
1 Fanatique de Mogis
1 Parangon de défiance féroce

1 Purphoros, dieu des forges
1 Dragon des fosses de Rakdos
1 Fumiko la manante
1 Pisteur de vaisseaux volants
1 Coeur de feu d’obsidienne
1 Dragon au rabais
1 Dragon au souffle de tempête
1 Escouflenfer foudregueule
1 Géant chef de guerre
1 Torchelin
1 Urabrask le secret
1 Machine guivrétreinte
1 Carcasse mécanique combustible
1 Escouflenfer belliciste
1 Titan de la fournaise
1 Âme de shandalar
1 Avatar du massacre

10 Artefacts

1 Anneau solaire
1 Bottes de piedagile
1 Diamant du feu
1 Jambières d’éclair
1 Médaillon de rubis
1 Pierre de l’esprit
1 Heaume du champion
1 Lentille extraplanaire

1 Sphère du commandant
1 Gantelet de pouvoir

6 Enchantements

1 Secousses d’impact
1 Assaut gobelin
1 Prix de la gloire
1 Coût de la guerre
1 Grande mêlée
1 Terre brûlante

3 Éphémères

1 Prix du progrès
1 Chant bouillonnant
1 Distorsion chaotique

9 Rituels

1 Roue du destin
1 Pillage sans foi
1 Bûcher des damnés
1 Mortiers de mizzium
1 Fureur des dieux
1 Ruine
1 Géodéférlement
1 Mutinerie de masse
1 Reforger l’âme

Voir le deck sur Magicville

Pourquoi jouer Kazuul ?

La première fois que j’ai vu Kazuul, tyran des falaises, le format Commander n’existait pas encore. Pourtant, j’avais déjà envie de faire un deck basé autour de lui. Aujourd’hui, c’est possible !

Non mais regardez-moi la bête, taillée pour les parties de multijoueur. Kazuul était prédestiné à devenir un commandant. Je le prouve en 3 points, parfaitement objectifs :

  1. La capacité de Kazuul est parfaite pour le multijoueur : on n’a pas envie de vous attaquer. Trop compliqué. Vous n’êtes pas assez menaçant, vous ne mettez pas en danger la partie, on va vous oublier.
  2. Mono rouge. C’est un énorme problème pour la plupart des joueurs, car la couleur n’est pas compétitive pour le multijoueur : trop agressive, elle s’épuise très vite et possède peu de réponses. C’est vrai. Mais c’est aussi un avantage : une fois encore, vous vous ferez discret, personne ne va faire attention à vous… Jusqu’à ce qu’il soit trop tard.
  3. Le visuel. Non mais sérieux, il est vraiment trop cool.

Kazuul, Tyran des Falaises

Bref, Kazuul est une bonne bestiole. Mais c’est également un paradoxe, ce qui le rend très peu joué comme commandant. En effet, c’est une créature mono-rouge orientée défensive, ce qui le rend peu populaire.

Mais je vais vous montrer comment tirer parti de sa capacité pour dynamiser les affrontements et les tourner à votre avantage !

Alors, comment ça marche ?

C’est très simple Jamy ! On va tout simplement obliger tout le monde à s’attaquer. Oui, c’est ça, on met le bazar.

Maître espion gobelin

Maître espion gobelinEscouflenfer bellicisteAvatar du massacre (trop cher mais je l’adore), Coût de la guerreGrande mêléeDiplomates gobelinsNimbus de rageFumiko la manante… Le deck est blindé de cartes qui obligent les créatures adverses à attaquer.

L’intérêt de la chose est simple : un adversaire obligé d’attaquer avec ses créatures devra choisir une cible. Or, bien que vous soyez celui qui oblige à attaquer, vous n’êtes pas bien dangereux. De plus, Kazuul, tyran des falaises, est franchement décourageant.

Si on prend l’exemple du Maitre espion gobelin, même si votre adversaire n’avait à la base qu’une seule créatures, il sera obligé de payer 6 manas pour ne pas vous donner deux 3/3 (bah oui, vous lui avez offert un jeton, l’ingrat).

Vos adversaires vont s’entretuer.

Bon, ça peut sembler un peu foireux vu comme ça. Mais chacun sait que le Commander, c’est un peu de stratégie… mais beaucoup de diplomatie et de fourberie.

Diplomates gobelins

Oui, vous allez être diplomates et sournois… en mono-rouge.

Comment on tue nos adversaires ?

Bon, c’est bien beau tout ça, mais comment on gagne la partie, nous ? La stratégie est simple : on attend jusqu’à ce que tout les adversaires se soient éliminés entre eux, gentiment, puis on concède la victoire au survivant.

VOUS ÊTES EN MONO-ROUGE, BORDEL. ON FAIT TOUT EXPLOSER.

On va aller frapper nous aussi, évidemment. C’est pas parce qu’on se cache derrière Kazuul qu’on est des pleutres. Puis, nos créatures aussi sont obligées d’attaquer la plupart du temps. Alors autant qu’elles le fassent correctement.

Et pour ça, le deck est bien équipé : Dragon au rabais (on s’en fiche de donner des jetons aux adversaires, au contraire), Dragon au souffle de tempêteEscouflenfer foudregueuleGéant chef de guerre, Machine guivrétreinte

Escouflenfer foudregueule

C’est bon, on est capable de frapper nous aussi.

« Mais Jamy, ces créatures coûtent bien trop cher à jouer ! Comment tu les poses, gros abruti ? »

Calme-toi, internaute impatient, on y arrive.

On joue également quelques sorts plutôt punitifs qui font des dégâts gratuitement : Prix du progrès, Purphoros, dieu des forges, Cœur de feu d’obsidienne, Mentor exigeant, Secousses d’impact, etc.

Comment on s’accélère ?

Bon, on a de quoi obliger tout le monde à participer au combat et on a des bestioles capables de s’y rendre. Mais comment on démarre ?

Le démarrage parfait, c’est Anneau solaire + Médaillon de rubis. C’est cool mais soyons honnête : ça n’arrive pas à chaque partie.

Lentille extraplanaire

Du coup on a plein de trucs pour démarrer rapidement : Diamant du feu, Pierre de l’esprit, Lentille extraplanaire, Sphère du commandant, Gantelet de pouvoir, Géodéferlement, Chant bouillonnant, Cerf bruni et Simulacre solennel

Bon, le problème, c’est que ces accélérateurs ont tendance à nous faire vider notre main rapidement. Du coup, il faut piocher.

Ça tombe bien, le rouge est bien fourni en sorts de pioche, avec notamment Roue du destin et Reforger l’âme.

Conclusion

Bon, ce deck n’est clairement pas compétitif. Cependant, il est capable de donner du fil à retordre à pas mal d’adversaires en multijoueur, là où il brille par ses synergies. Tous les joueurs seront obligés d’attaquer, mais contrairement à eux, Kazuul, tyran des falaises vous avantage considérablement.

Un peu de diplomatie, de la stratégie, quelques bons amis et je vous promets des parties riches en rires et en situations cocasses !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*