Top 10 des meilleures cartes de Ravnica Allegiance en multijoueur

Meilleures cartes Ravnica Allegiance

Au moment où j’écris ces lignes, toutes les cartes de l’édition Ravnica Allegiance ont été annoncées ! Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on y trouve quelques pépites vraiment intéressantes pour le casual. Du coup, je reprends les bonnes habitudes et je vous propose un top 10 des meilleures cartes de Ravnica Allegiance pour le multijoueur !

Je rappelle les règles :

  • Je ne me concentre que sur le multijoueur.
  • Ce top n’a aucune hiérarchie.
  • J’ai pu oublier certaines cartes, alors n’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire.

C’est parti !

Dîme étouffante

Dîme étouffante

Il y a une chose que le blanc ne sait pas faire, c’est s’accélérer en mana. Certes, on peut citer la célèbre Contribution foncière, Dîme, Voyageur hâlé ou le Chevalier de l’Orchidée blanche. Mais hormis ces cartes, les options se limitent à des artefacts.

Contribution foncière

(oui, il y aussi le Cartographe kor ou l'Exploratrice d’Oreskos, mais c’est quand-même pas fou)

Et bien je trouve que la Dîme étouffante est une bonne option pour ramp en blanc en multijoueur.

On pourra me répondre que :

  • C’est un enchantement, donc ça se détruit facilement.
  • Il coûte 4 manas, il arrive donc assez tard.

Mais il possède quand-même des avantages indéniables !

  • La capacité va se déclencher souvent en multijoueur. Et vos adversaires n’auront pas envie de payer à chaque fois, il n’y a qu’à voir l’efficacité d’une Étude rhystique pour comprendre.
  • Les artefacts restent en jeu. Même si votre Dîme étouffante est détruite, vous gardez vos trésors.
  • Les jetons étant artefacts, ils pourront vous faire bénéficier de nombreuses synergies : Arts des métaux, etc…

Je commence à voir sur Reddit des joueurs spéculer sur son utilisation dans un deck EDH Partner avec Akiri, élingues de filins et Silas Renn. Il est vrai qu’en y ajoutant des cartes comme Étude rhystiqueRémora mystique et autres saloperies ça peut vite devenir insupportable.

Personnellement je m’orienterai plutôt sur un deck Orzhov avec Jouissance des richesses et Blindage crânien.

Et vous ?

Cendrelianes

Cendrelianes

Vous savez ce que j’adore faire en multijoueur ? Des dégâts gratuits, en mode « dommages collatéraux ». D’un point de vue diplomatique c’est intéressant car ce ne sont pas des dégâts ciblés, et ça réduit les points de vie de tous vos adversaires.

Vous savez ce qui est pratique en multijoueur également ? Détruire des artefacts et des enchantements. Qui n’a jamais perdu une partie simplement parce qu’il n’a pas su gérer une Saison de dédoublement ou un Précepte d’Érébos ? Détruire des enchantements et/ou des artefacts est essentiel en multijoueur, c’est d’ailleurs ce qui rend Bandemage qasali et Boue acide si populaires.

Cendrelianes fait les deux. Pour 2 manas (le coût d’une Festivités destructrices), vous avez un enchantement Gruul qui va coller des dégâts gratuitement jusqu’à ce qu’un adversaire décide soit de le détruire, soit de vous « obliger » à le craquer. Et là encore il prendra deux blessures.

Affres

Affres

Cet éphémère a fait couler beaucoup d’encre lorsqu’il a été annoncé. Et c’est normal : il n’a absolument aucune restriction, hormis son coût de mana très coloré.

J’explique. Aujourd’hui, parmi les tue-bêtes les plus polyvalents dans ces couleurs, nous pouvons citer Chute du héros et Terminaison. Là où Terminaison brillait par son absence de restrictions (en comparaison avec Droit à la gorge, Lame du destin, Terreur, etc…), Chute du héros pouvait même cibler des planeswalkers pour un petit mana de plus. Cool.

Chute du héros

Affres peut cibler tout ça et se permet également de cibler des artefacts, ce qui en fait l’un des tue-bêtes les plus polyvalents du jeu. On n’est pas encore au niveau de l'Annulation angoissée, mais ça reste hyper fort.

Pourquoi la polyvalence c’est important ? En multijoueur, on ne joue pas avec une réserve (ou side). Notre deck doit donc être capable de s’adapter à toutes les situations. Et comme il n’y a pas vraiment de metagame du multijoueur, notre deck ne peut pas réellement anticiper ce qui va se retrouver en face de lui.

Pouvoir gérer trois types de permanents, sans contrepartie, pour seulement 3 manas en éphémère, ça rend Affres terriblement efficace.

En plus la carte est belle.

Formation inébranlable

Formation inébranlable

Les rase-board sont fréquents en multijoueur : Colère de dieu, Damnation, Fumigation, Acte blasphématoire… Ce qui mène la vie dure aux decks basés sur les créatures.

C’est la raison pour laquelle les éphémères de protection sont si populaires, le meilleur d’entre eux étant bien-sûr l'Intervention héroïque dont le prix ne fait qu’augmenter.

La Formation inébranlable n’est pas de ce niveau, mais reste tout de même intéressante. Comparons-la à une autre carte que l’on croise souvent (plus de 4000 decks sur EDHREC), il s’agit de Défenses nées des racines.

Les deux cartes coûtent trois manas, sont des éphémères et rendent nos créatures indestructibles jusqu’à la fin du tour. Défenses nées des racines, avant cela, nous permet de « peupler », c’est à dire créer un jeton qui est une copie d’un jeton créature que l’on possède déjà. Intéressant si nous possédons le jeton d’un Avènement de la guivre, moins s’il s’agit d’un saprobionte.

Là où Formation inébranlable marque définitivement des points, c’est sur son Addenda, la nouvelle capacité de la guilde Azorius et dont on retrouve les racines sur Rendre à la poussière (l’une des meilleures cartes d’EDH à mes yeux) et son cycle de Spirale temporelle (Salve sulfureuseAttention minutieuse, etc). Si vous lancez Formation inébranlable pendant votre tour, en plus de l’indestructible, vos créatures acquiert un marqueur +1/+1 et la vigilance.

Pourquoi c’est intéressant ?

  • Comme on l’a vu précédemment, c’est polyvalent, et la polyvalence c’est bien ! #BestArgumentEver
  • Si vous déclarez un changement de phase pour rentrer en phase de combat et que votre adversaire joue quelque-chose (comme pour vous détruire une créature), vous pourrez répondre par Formation inébranlable. L’Addenda sera bien pris en compte car vous êtes encore dans votre phase principale.
  • La vigilance est une excellente capacité en multijoueur.

Bref, ce n’est pas la meilleure carte de l’édition, mais ça vaut le coup de l’essayer.

Lavinia, renégate d’Azorius

Lavinia, renégate d'Azorius

OK, là je vais être obligé de parler du format EDH (si vous ne savez pas ce que c’est, il est encore temps de le découvrir : qu’est-ce que l’EDH ?)

Je pense que Lavinia, renégate d’Azorius fera un commandant original et assez pertinent. Sans aller jusqu’à égaler le célèbre (et insupportable) Grand Arbitre Augustin IV, les deux personnages poursuivent le même objectif : ralentir leurs adversaires.

Et pour cette mission, la première capacité de Lavinia est parfaitement adaptée : les adversaires ne pourront plus compter sur leurs accélérateurs pour lancer de « gros » sorts. Je mets « gros » entre guillemets car Lavinia ne coûte que 2 manas, elle va donc bloquer vos adversaire très tôt dans la partie, au moment où les accélérateurs sont essentiels.

Un adversaire avec trois terrains, un Cachet de Boros et une Pierre de l’esprit ne pourra pas lancer de sorts non-créature qui coûtent plus de 3 manas. Même s’il peut générer 5 manas.

En arrivant aussi tôt dans la partie, Lavinia casse de nombreuses stratégies d’accélération.

Mais ça ne s’arrête pas là.

Dans une metagame casual (et même en compétitif), il n’est pas rare de voir des Vagabond du maelstromYidris, porteur du MaelstromAnimar, Âme des éléments ou des Narset, maîtresse éclairée faire le café. Leurs capacité leur permettent effectivement de partir en combo très facilement et ils sont difficiles à stopper.

La deuxième capacité de Lavinia, renégate d’Azorius les empêche complétement d’exploiter leurs forces. Et ça fait quand-même un sacré paquet de commandants qu’elle rend complétement caducs.

On note une belle synergie avec Sauvoir de Connaissance : plus personne ne peut lancer de sorts, à part vous.

Si vous voulez vraiment construire un deck autour de Lavinia, vous pouvez également jouer Salle du rêve et Machine à présages (vous êtes le seul à pouvoir profiter de leurs effets). Ajoutez de quoi casser / renvoyer des terrains en main (Brèche de mana, Armageddon…) et on a une base sur laquelle avancer.

En Modern, la carte permet de ralentir considérablement Tron en limitant l’abus des terrains d’Urza : Tour d’Urza, Usine d’Urza et Centrale énergétique. La carte empêche également de jouer Force de volonté pour son coût alternatif. Mais on s’éloigne du casual.

Je ne sais pas si Lavinia parviendra à se tailler une place de choix dans le monde de l’EDH, mais une chose est sûre : elle possède de sérieux arguments.

Rakdos, le clou du spectacle

Rakdos, le clou du spectacle

OK, j’avoue, on ne peut décemment pas dire que Rakdos, le clou du spectacle fasse partie des meilleures cartes de l’édition. Mais en dehors du fait qu’elle est vraiment fun, elle est loin d’être mauvaise !

Déjà, pour 6 on a une 6/6 vol et piétinement. C’est pas mal. Mais c’est surtout sa capacité qui nous intéresse.

En EDH, si vous décidez de jouer Rakdos en tant que commandant, vous devrez probablement construire le deck autour de lui, comme une sorte de tribal fun. Vous pouvez notamment pousser le concept jusqu’au bout avec Pouce de Krark.

Mais on peut également le jouer de façon plus classique. En effet, même si vos propres créatures sont concernées par son effet, il y a tout de même de bonnes chances que les adversaires le subissent plus que vous, car :

  • C’est vous qui décidez lorsque vous le lancez.
  • Il agit comme une sorte de rase-board un peu aléatoire. Mais il vous laisse avec une 6/6 vol piétinement.

De plus, sa capacité ne cible pas, de la même manière qu’un rase-board plus classique. Il peut donc potentiellement vous débarrasser de créatures avec le linceul ou la défense talismanique.

Je suis très curieux de voir ce que la communauté de joueurs arrivera à en faire ! Avec aucun deck sur EDHREC pour l’instant, il est difficile de se faire une idée.

Mais je pense que des listes fun devraient apparaître prochainement, et qu’elles seront loin d’être à jeter.

Rythme de la forêt

Rythme de la forêt

Je ne sais même pas par où commencer pour vous expliquer à quel point cette carte est exceptionnelle. Du coup, on va la décomposer, ça sera plus simple.

C’est donc un enchantement Gruul qui coûte 3 manas.

Son premier effet est très simple : vos sorts de créatures (et uniquement les vôtres) ne peuvent pas être contrecarrés. Donc déjà, c’est génial. On retrouve souvent dans les listes multijoueur des cartes comme le Museleur vexatoire ou encore le Serpopard rôdeur. Ce sont toutes deux d’excellentes cartes qui vous assurent que vos créatures touchent la table. Leur seul défaut, c’est que lorsque vous jouez sur une table où aucun joueur ne joue contrôle, elles sont un peu mortes.

Serpopard rôdeur

Mais c’est là que Rythme de la forêt tire son épingle du jeu. Son deuxième effet, c’est de donner l’émeute à toutes vos créatures. Comparons cet effet à celui d’une carte très jouée : la Ferveur. Les deux enchantements coûtent trois manas : l’un donne la célérité, l’autre donne soit la célérité, soit un marqueur +1/+1.

Ferveur

Donc, rien que pour sa deuxième capacité, Rythme de la forêt pourrait aisément remplacer les Ferveur dans tous les decks qui jouent vert et rouge. Mais en y ajoutant son premier effet, ça devient un must-have dans tout bon deck Gruul.

On peut également citer de jolis combos avec la persistance. Si vous avez Rythme de la forêt, un moteur à sacrifice (Autel phyrexian par exemple) et une créature avec la persistance… Vous pouvez la sacrifier indéfiniment. Avec un Bonnet-rouge meurtrier c’est instant-win.

Cercle de vérité

Cercle de vérité

Même si ce n’est pas la carte du siècle, ce petit enchantement mérite qu’on y accorde un peu d’attention.

Pour 3 manas dont un bleu, il arrive assez tôt dans la partie. Et ça tombe bien, car sa 1ère capacité va directement cibler les « mana dorks » comme Oiseaux de paradis, Elfes de Llanowar, Mystique elfe, etc.

Mais dans un deck approprié, le card advantage peut devenir vraiment important (oui je pense à toi, maudite Derevii, tacticienne de l’empyrée). En effet, de nombreuses cartes permettent d’engager les créatures adverses assez facilement : Éblouissement de subjugation (en combo avec Muse née des graines pour un effet maximum), avec des cartes comme SommeilEnchevêtrement, Aimant de culbute, ou dans un EDH Le Dieu-Sauterelle avec une Opposition pour un sacré combo !

Bref, de nombreuses options, sans compter que l’enchantement possède lui-même la capacité d’engager une créature adverse en fin de tour si on a gardé du mana dégagé.

Colère de Kaya

Colère de Kaya

Et voilà un nouveau rase-board à ajouter à la liste des sorts à 4 manas ! Mais soyons objectif, ça ne remplacera jamais une Damnation, un Déluge toxique ou une Colère de Dieu. Le coût en mana très restrictif ainsi que l’absence de la mention « Elles ne peuvent pas être régénérées » place la Colère de Kaya derrière ces cartes.

Mais est-elle à jeter pour autant ? Je ne pense pas. Déjà, ce sera une alternative à petit budget lorsque la carte sortira de Standard pour les raisons évoquées ci-dessus.

De plus, la contrepartie n’est pas sans rappeler celle de la Fumigation, une bonne carte pour le multijoueur. Même si on ne gagne pas autant de points de vie, la synergie avec l’Afterlife de Ravnica est évidente. Et depuis quand la guilde Orzhov se soucie-t-elle de sacrifier ses propres créatures ?

Première oratrice Vannifar

Première oratrice Vannifar

J’ai quand-même gardé le meilleur pour la fin. Pour résumer, la Première oratrice Vannifar est une Cosse de gestation sur pattes.

Cosse de gestation

Vous pouvez vérifier, c’est exactement le même effet.

Bon, maintenant pour ceux qui ne jouent pas compétitif, saviez-vous que la Cosse de gestation avait été bannie en Modern ? Trop forte.

Mais relativisons : la Première oratrice Vannifar ne devrait pas subir le même sort pour plusieurs raisons :

  • Déjà, c’est une créature. Elle est donc plus fragile qu’un artefact, plus facile à cibler et à détruire.
  • Elle n’a pas la célérité, contrairement à la Cosse de gestation qui pouvait arriver en jeu et être immédiatement utilisée. Donc à moins d’avoir des Jambières d’éclair (ou autre) en jeu, la Première oratrice Vannifar devra attendre un tour complet avant d’être utilisée.
  • Elle nécessite deux couleurs pour être jouée, là où la Cosse de gestation pouvait virtuellement être jouée dans toutes les couleurs.

Cependant, je pense que la carte reste hyper intéressante, surtout en EDH, car :

  • Une Cosse de gestation en zone de commandement, c’est atrocement fort.
  • Les meilleurs decks EDH sont basés sur des tuteurs. La Première oratrice Vannifar est clairement un tuteur.
  • On voit des decks EDH Yisan, barde vagabond faire de bons résultats, là où Première oratrice Vannifar devrait être plus polyvalente encore.
  • Sa capacité ne coûte pas de mana, vous pouvez donc en abuser assez facilement en la dégageant, ce qui ouvre la porte à de (trop) nombreux combos.

Je ne pense pas me tromper en affirmant qu’on devrait voir des listes compétitives en EDH qui utilisent cette carte comme commandant. Pour les autres formats, ça reste une bonne alternative à la Cosse de gestation qui a été bannie en Modern.

BONUS : Sauvagerie des Clans

Sauvagerie des Clans

Allez, je mets une petite carte qui me fait beaucoup rire car je pense qu’on peut faire des trucs avec : c’est la Sauvagerie des Clans.

D’un point de vue efficacité pure, la carte est assez dangereuse. On peut être tenté de la comparer avec Fléau du progrès (excellente carte en multijoueur) ou Vague de vitriol. Sauf que Sauvagerie des Clans ne coûte que 4 manas, peut être jouée en éphémère et remplace les permanents détruis par des 3/3. On se rapproche donc plutôt d’un Réveiller la bête de masse.

Comment la carte peut-elle être jouée ?

Option 1 : l’utiliser comme removal d’artefacts et d’enchantements adverses. C’est simple, rapide, efficace. Mais vous risquez de vous retrouvez avec plusieurs adversaires frustrés et équipés de 3/3 pour vous taper dessus.

Option 2 : partir en live et démolir vos propres enchantements et artefacts pour obtenir des 3/3. Il vous faudra donc générer une tonne d’artefacts, avec Don d’Hardiesce ou la Traqueuse infatigable par exemple ! Mais il y en a plein d’autres.

Traqueuse infatigable

Vous pouvez aussi partir sur Soirée enchantée ou Treille de mycosynthèse :

Soirée enchantée

Bref, je pense qu’il y a moyen d’exploiter cette carte autrement qu’en s’arrêtant à notre 1ère interprétation, même si ça reste assez foireux.

Conclusion

Bon, on n’est pas au niveau d’autres éditions en termes de cartes pour le multijoueur, mais il y a quand-même de bonnes idées à récupérer je pense ! Si vous pensez que j’ai oublié des cartes n’hésitez pas à me les donner en commentaires.

Pour ne rien rater des prochains articles, n’hésitez pas à vous abonner à la page Facebook de Magic-Casual !

Vous pouvez également soutenir le blog sur Tipeee (et je vous offre une bière brassée maison !)

Si on veut focus sur l’EDH, de nombreuses créatures légendaires en Ravnica Allegiance sont super intéressantes en tant que commandant : Judith, diva du fléauNikya des Traditions… Si ça vous intéresse, je peux faire un article juste pour parler d’eux. Faites-le moi savoir !

À bientôt !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*