Comment bien choisir ses terrains pour son deck Magic ?

Magic terrains

Je crois que c’est la question qu’on me pose le plus souvent sur Magic-Casual : combien de terrains faut-il jouer dans un deck Magic ? Comment bien choisir ses terrains ? Comment construire une mana base ? Il y tellement de questions que se posent les joueurs débutants et confirmés !

Après tout, les terrains tiennent une place particulière dans Magic The Gathering. Ils représentent le nerf de la guerre. Il n’y a qu’à voir les stratégies de certains decks compétitifs en Legacy pour s’en rendre compte : sans terrains, on ne peut pas jouer. Le « gentlemen agreement » (ou encore « social contract ») empêche d’ailleurs de les détruire en casual.

Pourtant, alors que la mana base représente le carburant d’un deck, les joueurs casual ont souvent tendance à la délaisser. J’ai identifié deux raisons à cela :

  1. Réfléchir à sa mana base n’est pas marrant. C’est une vraie purge pour la plupart des joueurs, la dernière étape avant de pouvoir tester son deck. Du coup, ils la bâclent.
  2. Une bonne mana base, c’est un sacré budget ! Elle représente souvent 50% à 70% du budget du deck. Alors les joueurs préfèrent acheter les cartes qui leur plaisent, puis ils terminent le deck avec les terrains qui traînent.

Du coup je vais essayer de vous faciliter la vie. On va voir ensemble :

  1. Combien de terrains vous devriez jouer.
  2. Quels types de terrains jouer sans se ruiner.

Pour chaque étape, je vais parler à la fois de Modern et de Commander, car ce sont les deux formats les plus populaires chez les joueurs débutants ou casual.

  • Pour ceux qui jouent en Standard, le choix est plus restreint et change chaque année. Je ne peux pas mettre le guide à jour chaque fois.
  • Pour ceux qui jouent en Legacy ou Vintage : vous n’avez clairement pas besoin de moi.

Allez c’est parti !

Combien de terrains devriez-vous jouer ?

Il n’y a pas de règle universelle, alors je vais parler de ma propre expérience. Je peux me tromper, alors n’hésitez pas à m’envoyer un message ou me le dire en commentaire.

MODERN

En Modern, on joue généralement avec un deck de 60 cartes. Je suggère d’y compter entre 20 et 25 terrains.

  • Si vous jouez aggro avec de nombreux sorts peu chers, vous pouvez descendre à 20 terrains, voire même 18.
  • Si vous jouez contrôle, alors vous pouvez jouer 22 et 25 terrains.
  • Les decks combo sont un cas à part, mais assurez-vous de pouvoir assembler votre combinaison le plus tôt possible.

Pour moi, le choix par défaut c’est 24 terrains. Si j’en mets plus ou moins, c’est que j’ai une très bonne raison de le faire. J’ajuste ensuite au fil des parties en restant dans la fourchette 20-25.

Si vous jouez beaucoup d’accélérateurs comme Oiseaux de paradis, Elfes de llanowar et compagnie, vous pouvez légèrement diminuer le nombre de terrains du deck.

COMMANDER

En Commander, un deck contiendra forcément 99 cartes + votre commandant. Je suggère d’y compter entre 36 et 42 terrains.

  • Si vous jouez aggro avec de nombreux sorts peu chers, vous pouvez descendre à 36 terrains, voire même 34.
  • Si vous jouez contrôle, alors n’hésitez pas à monter à 40 terrains, voire 42.
  • Encore une fois, les decks combos sont un cas à part.

Pour moi, le choix par défaut c’est 38 terrains. Là encore, j’ajuste en fonction des accélérateurs et des parties.

La règle d’or : pas de terrains engagés

Pour la suite de cet article je vais vous présenter des suggestions de terrains que vous devriez jouer. Mais l’objectif c’est aussi de vous rendre autonomes et que vous sachiez faire la différence entre un bon type de terrain et un mauvais type de terrain.

Pour ça il y a une règle facile :

« Si le terrain arrive en jeu obligatoirement engagé et qu’il ne vous apporte aucun avantage concret, alors c’est un mauvais terrain. »

Tapland mtg
Vous méritez beaucoup mieux que ça.
Life tapland mtg
Non, gagner 1 pv n’est pas « un avantage concret »

Voilà, ça c’est une règle universelle et facile à comprendre. Il faut que votre terrain puisse arriver en jeu dégagé. S’il ne le peut pas, alors il doit vous accorder quelque-chose qui vaut vraiment le coup : Regard 1, il produit 3 couleurs, vous pouvez le sacrifier pour obtenir un effet, etc…

On va y revenir.

Quels terrains devrez-vous jouer ?

Il y a de nombreux terrains disponibles dans Magic. On va passer en revue les meilleurs types de terrains pour jouer casual puis définir le type de decks dans lequel les jouer.

Le duo Fetch + Shocklands

Prix : €€€€

fetch
Les fetchlands vont chercher certains types de terrain
shock land
Les shockland sont deux types de terrains à la fois et peuvent arriver en jeu dégagés

Si vous êtes un joueur confirmé ou que vous jouez en boutique, vous avez forcément déjà croisé le duo fetch + shocklands. C’est la solution la plus efficace pour gérer sa mana base, mais également la plus coûteuse.

Le principe est simple : vous jouez un fetch, que vous « craquez » pour aller chercher un shockland qui arrivera en jeu dégagé. Le tout vous coûtera 3 points de vie.

Pourquoi c’est si fort ?

  • Vous pouvez gérer les couleurs très facilement. Exemple : un fetchland rouge-noir vous permettra au final de produire du mana blanc. Craquez-le pour aller chercher un Reliquaire impie.
  • Vous épurez votre pioche. Chaque terrain que vous allez chercher est un terrain de moins que vous piocherez en fin de partie.
  • Vous générez des synergies. En effet, chaque tour, vous avez un terrain qui part au cimetière et deux terrains qui arrivent en jeu. Pas mal pour le Toucheterre et d’autres capacités.
  • La perte de PV vaut le coup. Perdre 6 ou 8 PV pour s’assurer de jouer les cartes qu’on veut, ça change tout en compétitif.

Cependant, cette efficacité a un prix. Même si ces terrains ont été réédités, ils restent encore assez coûteux.

Peut-on les utiliser indépendamment ? Oui, même si je trouve que les fetchlands perdent de l’intérêt. Mais les shocklands restent très intéressants, et restent même une bonne alternative aux dual-lands originaux.

> En Modern : c’est dans ce format que le duo brille par sa rapidité et sa stabilité. Vous générez les couleurs que vous voulez, quand vous voulez. Mais il vous faudra en acquérir 4 de chaque, voire plus !

> En Commander (EDH) : en Duel Commander compétitif, ils sont indispensables. Mais si vous jouez en EDH multijoueur, je trouve qu’il s’agit de sur-optimisation, ils ne sont pas absolument nécessaire pour s’amuser. Mais ça reste hyper efficace pour gérer ses couleurs.

En résumé : jouez-les si vous avez le budget, ça restera toujours l’option la plus compétitive. Mais si vous n’avez pas le budget (comme moi), pas de panique : il existe des solutions alternatives.

Et vous verrez qu’il existe d’autres types de terrains qui feront largement l’affaire.

Les Checklands

Prix : €€€

Les checklands sont pour moi LE meilleur compromis entre budget et performance. Comme leur nom l’indique, quand ils arrivent en jeu, vous vérifiez si vous possédez déjà un terrain du même type que l’une des deux couleurs qui les composent. Si oui, ils arrivent en jeu dégagés. Simple, pratique, et peu coûteux pour la plupart.

Ils n’ont qu’un seul défaut : ils sont efficaces uniquement si vous jouez de nombreux terrains de base. Ils sont parfaitement adaptés dans un deck bicolore. Mais si vous commencez à jouer 3 ou 4 couleurs, vous allez accumuler les terrains non-base et vos checklands arriveront en jeu engagés trop souvent.

A noter : vous pouvez tout à fait les jouer avec des shocklands, qu’on a vu juste avant. Par exemple, la Fonderie sacrée est à la fois une Plaine et une Montagne. Votre Rectorat du haut des falaises arrivera donc en jeu dégagé.

> En Modern : Ils sont la meilleure option si vous décidez de ne pas jouer fetch+shocklands. Ils sont efficaces dans des deck bicolores, mais peuvent également être joués dans des decks tricolores si vous les accompagnez de shocklands, ou si l’une de vos couleurs est minoritaire par rapport aux deux autres.

> En Commander : Ils sont presque obligatoires, jusque dans des decks 4 couleurs.

Les Painlands

Prix : €€€€

Ce sont mes petits préférés et je trouve qu’ils sont très sous-estimés. Ils arrivent en jeu dégagés, ils produisent de l’incolore sans problème. Ils peuvent également produire du mana coloré, mais ils vous infligent alors 1 blessure.

Painlands mtg
Bon là ils sont moches, mais ils ont été réédités

Vous pouvez entièrement baser votre mana base sur eux si votre deck contient peu de sorts avec une forte dévotion. Évitez de les jouer par contre si vous jouez Baloth luth et Tournoyeur de chaînes gobelin dans le même deck par exemple.

Généralement je les utilise pour panacher ma base de mana et m’assurer de produire la bonne couleur en début de partie. Si mon deck est tricolore avec Oiseaux de paradis, Cariatide sylvestre, etc… alors je joue des painlands verts pour m’assurer de jouer mes accélérateurs. Une fois que j’ai mes accélérateurs, je me sers des painlands pour produire de l’incolore autant que possible.

> En Modern : en Modern il faut démarrer vite et de façon stable. Les parties sont courtes. Les painlands sont donc une excellente option : rapides, sans condition, vous n’aurez pas le temps de sentir la perte de vos points de vie.

> En Commander (EDH) : ils peuvent venir renforcer la stabilité de votre deck. En effet, vous vous en servirez majoritairement pour produire de l’incolore, mais ils peuvent vous aider dans des decks tricolores qui ne contiennent pas de vert. Par exemple, si vous jouez Jeskai (bleu-blanc-rouge), vous aurez bien plus de mal à gérer vos couleurs sans fetch+shockland. Les painlands peuvent alors vous sauver la mise.

Les Shadowlands

Prix : €€€

shadowlands mtg

Les shadowlands n’ont pas trouvé leur public, ils sont donc très accessibles ! Pourtant ils sont très intéressants : ils arrivent en jeu engagé à moins que vous ne révéliez un terrain de votre main.

Je les ai beaucoup utilisé en Modern notamment, où ils sont parfaitement adaptés à des decks bicolores petit budget.

Au niveau de la compatibilité avec d’autres terrains, vous pouvez révéler un shockland (ou un battleland) de votre main pour les faire arriver dégagés.

> En Modern : dans des bicolores petit budget, ils sont juste parfaits. Mais à partir d’un certain niveau de jeu, vous préférerez simplement jouer autre chose.

> En Commander (EDH) : ils sont idéaux pour des decks bicolores ou tricolores. Leur très faible coût en euros n’impactera presque pas le budget de votre deck et ça sera toujours mieux qu’une vieille porte.

Les Battlelands

Prix : €€€

Battlelands mtg

Je n’ai pas l’habitude d’utiliser les battlelands. En fait j’ai même hésité à en parler. Mais ils ont tout de même des arguments si vous êtes un joueur casual. Ce sont des terrains qui arrivent en jeu engagés à moins que vous ne possédiez déjà 2 terrains de base.

Déjà, ils ne coûtent pas chers du tout, vous pouvez trouver la plupart en-dessous de 1€.

Ensuite, je pense qu’il faut partir du principe qu’ils arriveront majoritairement engagés. Mais parfois, en fin de partie, si vous jouez surtout des terrains de base, ils arriveront en jeu dégagés. Ça fait beaucoup de si.

Ils ont quand-même un dernier avantage : ils possèdent deux types de terrains. Ce qui signifie que vous pouvez aller les chercher avec des fetchlands (mais bon, si vous jouez des fetchs, vous aurez probablement mieux que ça). Vous pouvez aussi les jouer avec les checklands et les shadowlands. C’est pas mal !

> En Modern : pourquoi pas, si votre deck peut se permettre de démarrer doucement. Dans un bicolore avec 4 battlelands et quelques shadowlands ça peut faire une mana base correcte à tout petit budget !

> En Commander (EDH) : c’est plus intéressant que des portes ou des refuges, alors oui, s’il vous reste de la place vous pouvez toujours en glisser quelques uns.

Les Temples

Prix : €€€

temples mtg

Je disais en introduction qu’il fallait se méfier des terrains qui arrivent en jeu engagés. Mais les Temples vous octroient Regard 1 lorsqu’ils arrivent sur le champ de bataille. J’estime que c’est un avantage assez important pour « accepter » que le terrain arrive en jeu engagé. C’est un avis assez personnel, mais sur des parties qui durent (en Commander multijoueur), ça peut faire la différence alors que vous attendez de piocher une solution ou une win condition.

> En Modern : Même si ce sont des terrains intéressants, le Regard 1 ne suffit pas dans ce format à rattraper un terrain engagé.

> En Commander (EDH) : Oui, oui et oui ! Les parties sont longues en Commander, et il est important de bien gérer sa pioche. Personne n’a envie, au tour 10 de piocher deux terrains d’affilée. Les Temples vous permettent de fluidifier votre pioche au prix d’un retard acceptable.

Les Tricolores

Prix : €€€€€

trilands mtg

Ils ne coûtent rien et ils ne se feront jamais une place en compétitif, c’est clair et net. Mais on n’est pas là pour ça ! En multijoueur, vous avez le temps de vous installer. Et contrairement à des terrains bicolores, les terrains tricolores sont quand-même intéressants car ils produisent 3 couleurs. Généralement, ce seront toutes les couleurs de votre deck.

Si vous jouez 4 ou 5 couleurs, glisser quelques terrains tricolores vous permettra de stabiliser votre manabase.

> En Modern : Si vous jouez un deck tricolore avec une équivalence de couleur, vous pouvez les envisager. Pareil si vous jouez 4 ou 5 couleurs avec zéro budget, ils peuvent aider. Mais généralement, pour du tricolore, vous préférerez d’autres options plus rapides.

> En Commander (EDH) : Ce sont des terrains parfaitement acceptables. Ils vous apportent beaucoup de stabilité à petit prix, ils peuvent même vous aider à jouer 4 ou 5 couleurs.

Les Hybrid filters

Prix : variable

Hybrid Filters

J’adore ces terrains ! Ils arrivent en jeu dégagés, produisent de l’incolore ET peuvent produire deux manas colorés à votre convenance contre un mana hybride.

Comme leur nom l’indique : ce sont d’excellents filtres à mana. Vous leur envoyez 1 mana bleu et ils vous sortent 2 manas rouges.

Malheureusement les rééditions sont un peu chaotiques, du coup vous pouvez en trouver certains à 2€ tandis que d’autres sont plutôt autour de 7€.

> En Modern : ils sont tout à fait acceptables, même si on les croise assez rarement. La plupart des joueurs leur préféreront d’autres combinaisons de terrains.

> En Commander (EDH) : ils sont très efficaces pour stabiliser des decks bicolores, voire même des decks tricolores si une des 3 couleurs est minoritaire. Au-delà, vous risquez de vous retrouver avec un terrain capable de produire uniquement de l’incolore.

Les terrains surestimés

Ce sont les terrains qui sont très bien, mais qui malheureusement coûtent un peu trop chers par rapport à ce qu’ils apportent. Vous pouvez les jouer, mais je pense que les options présentées au-dessus suffisent dans 70% des cas.

Les Dual Land originaux

Prix : €€€€€

Original Dual Lands

Les bons vieux Dual Lands… Je crois que la moitié des Dual Lands que j’ai croisé en boutique étaient des copies illégales. Certains joueurs assument même de jouer des faux, voire certaines boutiques acceptent ! Et pour cause : ils sont extrêmement chers.

Proxies dual lands
Quand les proxies sont encore plus beaux que les vraies cartes…

Pourquoi sont-ils aussi chers ? Tout d’abord ils n’ont aucun défaut : ils arrivent en jeu dégagés et sont deux types de terrains à la fois. Point. Vous pouvez les fetcher et ils arriveront en jeu dégagés sans vous faire perdre de vie, contrairement aux shocklands.

Ensuite, ils sont aussi très rares.

> En Modern : ils sont trop vieux et donc non-autorisés.

> En Commander (EDH) : ils sont autorisés. Et très forts. Cependant, vous pouvez tout à fait les remplacer par des shocklands : la perte de 2 points de vie ne fera pas une différence fondamentale sur votre taux de victoire.

Les Fastlands

Prix : €€€€

Fastland mtg

Comme leur nom l’indique, les fastlands sont destinés aux decks rapides : ils arrivent en jeu engagés sauf si vous contrôlez deux autres terrains OU MOINS. Cela signifie qu’ils sont hyper efficaces sur les 3 premiers tours, après ils arrivent en jeu engagés. Ils sont parfaits pour les decks aggro, mais moins pour les autres.

Je les trouve cependant un peu chers pour des terrains efficaces dans les 3 premiers tours seulement.

> En Modern : encore une fois, en Modern, les premiers tours sont essentiels. Les Fastlands sont donc une bonne option.

> En Commander (EDH) : les parties sont généralement assez longues en Commander, surtout si vous jouez en multijoueur. Les premiers tours ne sont pas punitifs, vous avez le droit de mal démarrer. Les Fastlands ne sont donc pas très recommandés, à moins que vous jouiez en duel.

Les Bondlands

Prix : €€€

Bondland mtg

Les Bondlands arrivent engagés, sauf si vous avez au moins deux adversaires. Quand ils ont ont été annoncés, j’ai trépigné de joie : ils étaient parfaits pour le Commander multijoueur et je m’attendais à ce qu’ils ne soient pas trop chers !

Mais je me trompais. Ils sont très forts, mais malheureusement la loi de l’offre et de la demande a fait monter les prix.

> En Modern : ils sont pas autorisés.

> En Commander (EDH) : Ils sont exceptionnels si vous avez l’habitude de jouer à plusieurs, mais ils sont aujourd’hui assez chers, environ 5€-6€.

En résumé

Hop, un petit tableau récapitulatif bien moche :

Quels terrains choisir magic

Comme on peut le voir, le format Modern est bien plus exigeant que le Commander, même lorsqu’on joue casual. Il y a donc moins de choix parmi les terrains pertinents.

Personnellement :

  • En Modern, je joue principalement des checklands accompagnés de quelques painlands.
  • En Commander, je joue principalement des checklands, painlands, temples et shadowlands. Il m’arrive souvent d’utiliser les terrains tricolores également.

Les terrains spéciaux

Il existe d’autres types de terrains un peu spéciaux qui valent le détour en casual multijoueur !

Les Bouncelands

Bounceland mtg

Les bouncelands divisent un peu la communauté… Je suis de ceux qui affirment qu’ils ne sont pas jouables en Modern, et qu’on devrait éviter de les jouer en Commander. Ils sont lents, ils vous renvoient un terrain en main (ce qui explose votre tour 2) et lorsqu’un joueur joue une Decimate, il y a 99% de chance qu’il cible votre bounceland.

Bref, vous pouvez les jouer en Commander si vous débutez ou si vous jouez avec la capacité Toucheterre, mais sinon évitez-les.

Les terrains qui produisent n’importe quelle couleur

Cité d'airain Confluence de mana

La Cité d’airain et la Confluence de mana sont pas mal du tout si vous avez absolument besoin de pouvoir générer n’importe quelle couleur rapidement, que ce soit en Modern ou en Commander. Vous préférerez tout de même la Confluence de mana qui ne vous infligera des blessures que si vous l’utilisez pour produire du mana.

Pilier des Paruns Ziggourat ancienne

Le Pilier des Paruns et la Ziggourat ancienne sont des terrains qui arrivent en jeu dégagés, produisent du mana de n’importe quelle couleur mais pour lancer un certain type de sort seulement. L’un n’est utilisable que pour lancer des sorts multicolores, tandis que l’autre ne peut être utilisé que pour lancer des sorts de créatures. A vous de voir si votre deck contient assez de ce type de sort pour les jouer !

Mine de gemmes

La Mine de gemmes est un très bon terrain. Il arrive en jeu dégagé avec 3 marqueurs « Mine » sur lui. A chaque fois que vous l’utilisez, vous produisez un mana de n’importe quelle couleur et retirez un marqueur. Quand la Mine de gemmes n’a plus de marqueurs, sacrifiez-la. Vous pouvez l’utiliser si jamais vous récupérez vos terrains du cimetière, ou si vous proliférez.

Bassin réfléchissant

Le Bassin réfléchissant est une super option si vous jouez Mine de gemmes, Cité d’airain, etc… car le terrain pourra alors produire n’importe quelle couleur. De plus il arrive en jeu dégagé.

Verger exotique

Le Verger exotique est un must-have en multijoueur. Il arrive en jeu dégagé et vous produira n’importe quelle couleur qu’un terrain adverse pourrait produire, comme une Pierre de Guermont. En plus d’être très accessible, il stabilisera merveilleusement bien vos decks multijoueurs.

Tour de commandement

La Tour de commandement n’est autorisée qu’en Commander, mais elle est obligatoire dans tous vos decks multicolores de ce format. Sans hésitation.

Comment bien répartir ses couleurs ?

Pour ça j’ai une technique : si 40% de mes cartes nécessitent du bleu, alors je dois avoir 40% de mes terrains capables de produire du bleu. Pareil pour les autres couleurs.

Un deck 5 couleurs dont la mana base n’a pas été trop difficile à optimiser !

C’est hyper simpliste, mais ça fonctionne plutôt bien !

Vérifiez aussi si vous vous avez besoin de certaines couleurs dans les premiers tours. Si votre deck joue beaucoup de cartes vertes en début de partie, alors jouez des terrains capables de produire du vert qui arriveront en jeu dégagés.

Ensuite il n’y a pas de secrets : il faut tester le deck !

Pour aller + loin

En Commander, n’hésitez pas à aller voir sur EDHREC et sur le site Manabasecrafter afin de vous donner des idées de terrains.

En Modern, vous pouvez observer les decks similaires au vôtre sur le site Magicville et voir quels terrains sont les + souvent joués.

Vous pouvez aussi demander l’avis de la communauté sur Facebook ou sur des forums.

Une dernière note importante : bien choisir ses terrains est indispensable, mais cela ne suffit pas. Bientôt nous verrons comment les accompagner d’autres cartes au sein du deck afin de s’assurer une mana base la plus stable possible sans y passer tout un loyer.

Pour ne rien rater des prochains articles, n’hésitez pas à vous abonner à la page Facebook de Magic-Casual !

Vous pouvez également soutenir le blog sur Tipeee (et je vous offre une bière brassée maison !)

Et vous, quels terrains jouez-vous ?

21 Comments

  1. Perso, j’ai une grove of the burnwillow que j’apprécie beaucoup. Plutôt que perdre des points de vies, les adversaires en gagne 1, il n’a juste pas les types malheureusement 🙁

  2. Je suis un peu surpris de ne pas voir apparaître le Pont de glace de Tendo (qui est à mon avis excellent dès qu’on a au moins 3 couleurs et pas trop de cartes à grosse dévotion). Pareil pour la Caverne des âmes, qui est limite obligatoire dans un deck tribal.
    Sinon, que penses-tu des Etendues Sauvages en évolution (que je vois être jouée partout) ?

    • Bonjour et merci pour ton commentaire ! Si je parle du Pont de glace de Tendo, il faudra également parler du Centre d’Éther. J’aime bien ces deux terrains, mais à mon sens ça ne vaut pas une Mine de gemmes par exemple. A moins de jouer prolifération…
      J’ai essayé de présenter les terrains qui peuvent se retrouver facilement dans un peu près n’importe quel type de deck, pour que l’article puisse être utile au plus grand nombre sans pour autant qu’il soit trop long. Et trop long, d’ailleurs, il l’est déjà. D’où l’absence de Caverne des âmes et Voie de l’Ascendance.
      Étendues sauvages en évolution et Immensité terramorphe sont de bonnes solutions peu coûteuses à jouer en EDH. Par contre en Modern et en Duel Commander, elles ne sont pas assez rapides.

  3. Super article, c’est pratique de voir une classification des cycles
    Tu n’as cependant pas évoqué :
    Les LagLands qui peuvent être pratiques dans un deck adapté (déphasage, BounceLands, autre) (c’est mes protégés)
    Les repaires de Planeshift pour l’EDH tricolore
    Le cycle d’Odyssé qui pour 1 incolore te donne deux colorés, sympa avec les cailloux incolores
    Les SecLands et StockLands de MercadianMasques toujours bien avec la prolifération et les Stock évite la perte de mana inutilisé
    Il m’arrive depuis peu de mettre les TronLands dans quelques EDH, ça surprend souvent et avec des non-basic land tutors c’est permet de rares sorties débiles
    Les lands noirs ont également leur place ici avec Cabal coffers, Forteresse de la Coterie, le cycle de Torment ou Crypt of Agadeem plus pour le late
    pour le multicolor
    Et mention honorable à Gaea’s Cradle et Nykthos, reliquaire de Nyx

    Hâte de lire le prochain article

    • Merci pour ce retour très complet ! Et oui, il y a pleins de terrains que je n’ai pas pu aborder car j’ai bien été obligé de faire des choix et de ne garder que les « meilleurs », même si ça reste assez subjectif.
      Mais je suis tout à fait d’accord avec toi sur les repaires et les filters d’Odyssée, ils méritent que je fasse une petite MAJ de l’article, d’autant plus que tu n’es pas le seul à me les suggérer.

  4. Salut, merci pour ton article qui m’a fait réfléchir sur ma mana base en DC 😉 c’est un format auquel je me suis mis récemment, voici mes interrogations :
    – utilises-tu les premiers filter lands d’Odyssée ? pour l’instant je les rentre histoire de les tester
    – et que penses-tu des man lands et des cycling lands que tu n’as pas évoqué ? perso je trouve que les premiers sont un must dans le format, et les seconds intéressants pour l’avantage procuré en fin de partie, mais ralentira trop au début ? je précise que je joue bicolore et contrôle pour ce premier deck DC
    Merci pour tes articles 🙂

    • Merci pour ton retour ! Et excellente remarque sur les Manlands, ils sont parfaitement acceptables et ce sont de très bons terrains pour la plupart. J’ai un peu oublié d’en parler. Bien vu !
      Les premiers filters lands sont très bien aussi, même si je leur préfère les hybrid filters.
      Les cycling lands n’ont jamais vraiment réussi à me convaincre, j’ai rarement eu l’opportunité de les exploiter, même dans un deck Muldrotha. Mais c’est sûrement très subjectif !

    • Salutations !

      Je viens de lire votre article (je trouve d’ailleurs ce blog extrêmement utile, surtout pour un débutant comme moi, bien qu’il ne me manque du vocabulaire pour tout comprendre) et de là, il m’est venu quelques questions, pas forcément en lien avec le sujet.

      Pourquoi les joueurs legacy et vintage ont pas besoins de ces conseils sur la mana base ?

      Qu’est-ce que l’EDH ?

      Pourquoi les terrains à triple mana ne se feront jamais de place en compétitif ?

      Et enfin, pourquoi le modern est si populaire alors qu’il n’utilise qu’une seule édition pour jouer ? C’est pourtant extrêmement restrictif.

      Voilà merci d’avance !
      Au plaisir de vous demander d’autres conseils o/

    • Salut et merci pour ce retour, je suis ravi que les articles te plaisent !

      Pourquoi les joueurs legacy et vintage ont pas besoins de ces conseils sur la mana base ?
      Les joueurs Legacy et Vintage sont bien plus au courant que moi du fonctionnement de leur format, je n’ai rien à leur apprendre. Ce sont généralement des joueurs compétitifs, ce qui n’est pas mon cas 🙂

      Qu’est-ce que l’EDH ?
      J’ai fais un article là-dessus, jettes-y un œil ! Voir l’article

      Pourquoi les terrains à triple mana ne se feront jamais de place en compétitif ?
      Parce qu’ils arrivent forcément en jeu engagés. En compétitif, il est absolument primordial de jouer au moins 1 terrain par tour et de pouvoir s’en servir immédiatement. Les joueurs compétitifs jouent donc fetch + shockland (voir bilands en fonction du format), quittes à perdre des points de vie et plusieurs mois de loyer dans ces terrains.

      Et enfin, pourquoi le modern est si populaire alors qu’il n’utilise qu’une seule édition pour jouer ? C’est pourtant extrêmement restrictif.
      Le Modern n’utilise pas qu’une seule édition pour jouer ! Je fais un récap des formats au début de cet article, ça te sera utile !

      Est-ce que j’ai bien répondu à toutes tes questions ?

  5. Merci pour ce super article!!!
    Je pense personnellement que les bounce lands sont une bonne option cheap quand on manque de terrains non base. D’ailleurs, dans ta mana base, sur les 24/38 lands, combien de basic mets-tu?

    • Merci pour ton retour ! Les bouncelands, c’est chacun son avis 🙂
      Pour le nombre de terrains de base, ça dépend de beaucoup de choses. Est-ce que c’est un deck bicolore / tricolore / 4c / 5c ? Les cartes ont-elles une forte dévotion ? Mes cartes dépendent-elles des terrains de base ? Ma meta game punit-elle les terrains non-base ? Quelle est ma stratégie pour ramp ? Etc etc…

  6. tres bon article pour les gens qui debutent et qui ne connaissent que peu de lands merci (mm si je joue depuis les debuts de magic ça ma redonner des idées 😉 )

    • Merci pour ton commentaire OSEF ! T’es devenu l’un de mes lecteurs les plus fidèles, dis donc 🙂
      Je suis content d’avoir pu te donner des idées !

    • ton site est bien fait et plein de bonne idée en resortent pour un vieux briscard comme moi ça ma permis de me remettre dans le bain et de me mettre a la place de mes potes novices (ou des jeunes a qui j apprend) ce qui est un reel plus pour l’apprentissage et je t en remercie enormement 😀

  7. Merci énormément pour cet article ♥
    Je joue depuis M19 et crée des decks Tricolor et une plaie pour moi. Très peut de shock land et le reste c’est des lands qui arrivent engagés.
    J’espère des rééditions rapidement pour enfin me faire un deck Grixis et Naya efficace.
    Merci

    • Merci pour ton commentaire ! Je suis ravi que l’article t’ait plu et j’espère que tu as pu y piocher quelques bonnes idées pour améliorer tes decks tricolores 🙂

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*