Comment créer et imprimer ses propres cartes Magic ?

Création de carte Magic

Qui n’a jamais eu envie de créer une carte Magic ? Que ce soit pour se moquer d’un collègue, pour participer à un concours de funcard ou simplement pour le plaisir, je crois que tout joueur de Magic a eu envie de créer ses propres cartes à un moment donné. Voilà donc le thème de cet article : rendre accessible la création de carte Magic à tout le monde.

Rassurez-vous, c’est hyper simple, pas besoin de manier Photoshop et compagnie pour commencer la création de jolies cartes Magic.

Attention : je parle bien de création et impression de cartes fun ou inexistantes. En aucun cas je n’encourage l’impression de proxies réalistes. C’est de la contrefaçon et ça tue notre jeu favori. Ne le faites pas.

Vous pouvez créer des cartes fun :

Si je devais résumer ma vision de Magic en une carte…

Ou imaginer des cartes plus sérieuses avec de nouvelles capacités :

Carte custom issue d’un set dédié à Dark Soul.
Source : http://bit.ly/2Z6rxTH

Du coup je vous propose de voir :

  1. Comment créer votre propre carte Magic ?
  2. Comment créer une bonne carte Magic ?
  3. Comment imprimer vos cartes Magic ?

Et pour ceux qui veulent vraiment aller + loin : vous pouvez créer votre propre édition de Magic !

Allez c’est parti !

1. Comment créer votre propre carte Magic ?

Pour la création de cartes Magic, il y a deux options en fonction de la complexité de la carte et de vos talents de graphiste.

Option #1 : Débutant complet

Ce que j’appelle une « carte simple », c’est une carte dont le type et la structure existe déjà : une créature, un éphémère, un rituel, un planeswalker… Bref, une carte classique.

Si c’est bien le type de carte que vous souhaitez créer (et ça sera le cas 99% du temps), mon conseil est sans appel : j’invoque le SMF FUNCARD MAKER 2 !

SMF funcard maker

Franchement c’est juste le meilleur outil disponible sur la toile pour la création de cartes Magic.

L’interface est hyper simple d’utilisation, les bugs assez peu nombreux, vous avez toutes les options nécessaires et c’est facile à utiliser. Vous pouvez télécharger vos cartes en HD ou un format adapté aux forums… Bref, le pied.

Carte créée en 5 minutes chrono en main.

Je crois que l’outil est tellement facile à utiliser que vous n’aurez même pas besoin d’un tutoriel pour vous en servir. Vous choisissez un fond, une illustration, un coût en mana, une capacité, une force/endurance et PAF c’est réglé.

Libéré des contraintes techniques, vous pouvez vous concentrer sur les capacités de votre carte.

Et c’est là que le « vrai » travail va commencer pour vous ! Mais on va en reparler.

D’autres options :

Option #2 : Mode Expert

Parfois vous aurez envie de faire certaines spéciales, comme les cartes retournées de Kamigawa ou plus récemment les sagas de Dominaria.

Queue de rune

Vous pouvez également avoir envie de faire des designs de cartes sympas, comme les version full art ou altered :

Pour cela, vous devrez télécharger le logiciel « Magic Set Editor » !

C’est un logiciel très facile d’utilisation, qui vous permettra de créer des cartes mais également de gérer vos propres éditions.

Vous pouvez télécharger la version « Basic » ou la version « Advanced ». La différence : la Advanced possède de très nombreux templates de cartes supplémentaires.

Magic Set Editor
source : http://www.smfcorp.net/mtg-articles-9189-tutoriel-magic-set-editor.html

Si vous voulez en savoir plus, voici un tutoriel, mais très franchement je ne suis pas sûr que vous en ayez besoin.

Pour cela, vous pouvez passer par Gimp ou Photoshop.

Et si je veux VRAIMENT créer ma carte à ma manière ?

Pour ça, pas le choix : Photoshop ou Gimp !

Heureusement, vous n’êtes pas obligé de vous taper la création de la carte en partant de zéro. La communauté travaille activement pour mettre à disposition tout ce dont vous avez besoin pour gagner du temps.

Création carte Magic

Voici quelques liens utiles :

Après, franchement, une simple recherche Google « PSD template magic card » suffit à trouver tout ce dont on a besoin.

2. Comment créer une bonne carte Magic ?

Bon, si c’est une carte fun on s’en fiche un peu, tant qu’elle vous fait marrer.

Si vous voulez créer une « vraie » carte Magic jouable, il vous faudra être très prudent !

Mark Rosewater lui-même a rédigé, pour les joueurs, un listing (en anglais) des 5 grandes erreurs à ne pas commettre lors de la création d’une carte Magic.

En voici un récapitulatif traduit par mes soins :

Erreur #1 : La carte est trop compliquée

C’est l’erreur la plus classique. Elle peut venir de 3 choses :

  1. La carte a trop de capacités. Il ne faut pas essayer de faire rentrer toutes nos bonnes idées dans une seule carte. C’est moche, c’est pas clair, c’est dur à lire et la carte perd en pertinence.
  2. La carte a une capacité qui génère trop de texte inutilement. Du genre un dragon qui ne se dégage pas si un chevalier se trouve sur le champ de bataille. C’est cool, mais ça rajoute du texte pour rien car ça n’arrivera pas souvent.
  3. La carte est difficile à retenir. Il faut que les effets rentrent tout de suite dans la tête et qu’on ne puisse pas l’oublier facilement.

Raging river

La carte Raging River illustre très bien cette erreur souvent commise dans les débuts de Magic.

Erreur #2 : Les capacités de la carte n’ont pas de synergies entre elles

Les créateurs débutants adorent remplir leurs cartes de capacités. Il faut garder à l’esprit qu’une carte est une entité : tout doit se tenir. Si une carte possède plusieurs capacités, elles doivent être cohérentes entre elles, comme pour Le monstre de Gitrog.

Le monstre de Gitrog

Erreur #3 : La carte ignore les règles basiques de Magic

Si le vert n’a pas de sorts de destruction et si le rouge ne détruit pas les enchantements, c’est pour une bonne raison.

Voilà les 3 points  à surveiller si on veut respecter les règles basiques de Magic :

  1. Le pentagramme des couleurs : Les couleurs de Magic sont clairement définies. Si vous créez une carte, demandez-vous si elle respecte le pentagramme. Si elle ne le respecte pas, demandez-vous pourquoi ça n’a pas été fait auparavant. Si c’est parce que c’est une nouvelle capacité, cool ! Si non, vous faites sûrement une erreur.
  2. Le type de carte : chaque type de carte respecte des règles. Les terrains produisent du mana. Les enchantements ne s’engagent pas. Si votre carte enfreint ces règles, alors demandez-vous si vous avez choisi le bon type de carte.
  3. Le roleplay : Magic, c’est un univers particulier qui s’est bâti au fil des années. Si vous décidez de créer un ange homme qui (en plus !) ne vole pas, ça ne va jamais marcher.

Pentagramme couleur magic

Source : Medium

Erreur #4 : La carte est incompatible avec les règles du jeu

Les capacités comme la célérité vont à l’encontre des règles, pas de problème là-dessus. Je parle des cartes qui ne peuvent pas fonctionner avec les règles du jeu actuelles.

Quand vous créez une carte ou une capacité, vérifiez toujours avec un arbitre si cela ne génère pas un conflit avec les règles du jeu.

Erreur #5 : La carte est trop forte

Personne n’aime les cartes pourries. Mais on trouve souvent des cartes trop fortes dans les créations des joueurs.

Peut-être que le coût en mana est trop faible, ou que la capacité est trop puissante, ou tout simplement que la carte est complètement OP. Essayez toujours d’être le plus proche de la réalité.

Parfois, une carte trop forte ne se voit pas tout de suite. Ci-dessus une carte que j’ai créé pour un concours de la SMF. Elle n’a pas d’effet complètement pété, mais elle est juste trop rentable pour son coût de . Elle aurait dû coûter , ça aurait été plus judicieux.

Aller + loin :

Vous pouvez également compléter la lecture (en anglais) avec :

3. Comment imprimer vos propres cartes Magic ?

Vous avez créé une carte Magic et vous voulez l’imprimer pour jouer avec ? OK cool, voilà 3 méthodes, de la plus simple à la plus coûteuse :

#1 : Les imprimer sur du papier

Bon, vous avez créé votre propre carte Magic sur le SMF Funcard Maker 2 et vous ne voulez pas trop vous emmerder.

La solution la plus simple consiste simplement à utiliser votre propre imprimante et imprimer la carte sur du papier ordinaire. Ensuite, vous n’avez plus qu’à découper et glisser la carte imprimée dans une pochette avec une carte Magic à l’intérieur.

Proxy magic the gathering

Avantages :
+ Pas cher
+ Facile

Inconvénients :
– Résultat médiocre en fonction de votre imprimante
– On sent une différence d’épaisseur dans la pochette

Astuces : ça marche bien avec des pochettes assez serrées pour que le papier ne bouge pas. Et n’hésitez pas à ajouter des bordures noires à la carte, c’est plus joli.

#2 : Les imprimer sur une vraie carte

Si vous voulez un résultat vraiment satisfaisant, alors il vous faudra imprimer votre création directement sur une vraie carte Magic. C’est le seul moyen d’obtenir le même toucher qu’une vraie carte avec la bonne épaisseur.

Pour ça, je vous renvoie une fois encore vers la SMF qui propose un super tutoriel pour nettoyer une carte et imprimer dessus.

Je vous montre directement le résultat :

Pas mal non ? Un grand merci au fidèle sectateur kopakA, que le Dark Mogwaï (GàL) veille sur lui.

Avantages :
+ Pas cher
+ Peu de différence au toucher à travers la pochette
+ Résultat correct si vous avez une bonne imprimante

Inconvénients :
– Résultat médiocre avec une imprimante pourrie
– Il faut parfois s’y prendre à plusieurs reprises pour bien caler les marges

#3 : La faire imprimer chez un professionnel

Bon, ça c’est réservé aux grands malades. Mais j’ai trouvé des sites qui proposent d’imprimer vos propres cartes avec une qualité professionnelle.

La référence aux USA, c’est ArtScow :

Mais je n’ai jamais essayé et j’ignore combien coûtent les frais de port 😉

Un lecteur m’a également conseillé Makeplayingcards.com

Avantages :
+ Un résultat parfait
+ Peu (ou pas) de différence au toucher à travers la pochette

Inconvénients :
– Probablement coûteux

Voilà, vous savez maintenant comment créer et imprimer vos propres cartes Magic ! 

La suite de l’article : « Comment créer sa propre édition de Magic« 

Conclusion

J’espère que cet article vous a plu !

Si vous aimez créer des cartes Magic, les concours de funcard de la SMF sont une excellente occasion de s’entraîner à la création de cartes Magic, je vous invite sincèrement à y participer, vous recevrez plein de bons conseils : voir les concours.

Le principe est simple : le gagnant du concours précédent propose un thème ou une illustration, puis chacun créé sa carte et l’envoie avant la date limite. Ensuite toutes les cartes sont publiées. Vous avez alors quelques jours pour voter, puis un gagnant est désigné. Et ça recommence !

Le dernier concours exigeait par exemple de se servir de cette illustration :

Et voilà quelques créations :

Participation de Shagore

Participation de maitredragon

Participation de Simm_T

Encore un grand merci à la SMF pour les excellents contenus que j’ai partagé dans cet article, j’espère n’avoir oublié de citer aucune source.

Pour ne rien rater des prochains articles, n’hésitez pas à vous abonner à la page Facebook de Magic-Casual !
.
Vous pouvez également soutenir le blog sur Tipeee (et je vous offre une bière brassée maison !)
.
A bientôt !
.

15 Comments

  1. WOUAH !!!
    Sans déconner je connaissais pas cette facette de Magic ! je te remercierai jamais assez pour toute les années d’amusement au quel tu viens de me donner accès.
    et encore une fois un article excellent mais ça, sa deviens une habitude pour toi 😉
    continue comme ça je te soutiens à 1 000 000 % !

    • Merci pour ton retour ! Oui, beaucoup de possibilités qui s’ouvrent à ceux qui découvrent l’univers de la funcard ! Est-ce que tu as lu l’article « comment créer son édition ? »

  2. Toujours aucun contenu sur Magic Arena c’est bien dommage, une révolution est en marche dans Magic et tu passes totalement à côté!

    • Chacun sa manière de profiter du jeu, c’est ça qui est beau avec Magic. Peu importe le succès de Magic Arena, il y aura toujours des joueurs du vendredi soir prêts à partager un moment entre potes autour d’une table avec une bonne bière. C’est de ça dont j’ai envie de parler.
      Mais merci pour la suggestion !

    • Oups je me rends compte que mon commentaire pouvait être mal interprété. Tu fais du super travail, tes articles sont plaisant et je suis un fervent joueur de Magic carton autour d’une table d’amis. C’était plus une idée, je pense que tu peux considérablement augmenter ton trafic en traitant de ce sujet qui plus est tu vends ton blog pour les novices et les casus c’est un sujet qui serait pertinent. Et pourquoi pas un nouveau feat avec Magic c’est chic 😉 Au plaisir de te relire

    • Oui je vois mieux ce que tu veux dire ! Effectivement je me suis posé la question lorsque Magic Arena est sorti, c’est vrai que c’est le sujet « chaud » du moment. Cependant, par manque de temps et d’envie, je préfère me concentrer sur le physique et le multijoueur, c’est un peu ça qui différencie Magic-Casual des autres créateurs de contenus. Puis c’est ça qui m’amuse !
      Le blog n’a jamais vraiment eu vocation à exploser ou à devenir une référence. Aujourd’hui il est plutôt connu, ça me fait plaisir, mais je n’ai pas perdu de vue ce qui fait son ADN : le casual, le multi et la bonne bière !
      Puis quand je regarde des contenus sur Magic Arena, j’ai l’impression de lire toujours la même chose, je crois que le « marché » de l’info est déjà saturé.

  3. Cet article m’a été proposé un peu aléatoirement par mon téléphone, mais j’en suis bien content ! Ça fait plaisir de voir ce genre d’articles, d’autant plus que moi et un ami avons commencé à travailler sur une extension dérivée de l’univers de jeu de rôle qu’il a créé et dans lequel nous avons joué ces deux dernières années. Bref, à l’annonce d’un futur guide sur comment créer une EXTENSION, j’ai explosé de joie. Merci pour ton contenu de qualité, j’espère pouvoir lire le prochain guide rapidement !

    • Hello ! Merci beaucoup pour ce retour, ça me fait plaisir, surtout si ça vient d’un rôliste qui créé sa propre édition ! 🙂
      Tu peux suivre Magic-Casual sur Facebook si tu veux être sûr de ne pas rater le prochain article.

      ET oui, j’ai vu que cet article avait été sélectionné par Google pour apparaître en page d’accueil sur Android, ça permet de faire découvrir le blog à plus de monde !

  4. Un contenu très qualitatif comme toujours. Cependant, je réalises mes propres cartes depuis un certain temps, et je trouve dommage de ne pas terminer l’article en ouvrant sur plus de ressources pour les futurs créateurs en herbe. En effet, si en France la création de cartes est surtout porter par SMF, il existe des ressources bien supérieures dont il est important de parler à mon avis.

    Tout d’abord le board dédié sur reddit r/custommagic. Une mine d’or pleine de passionné près à donner de nombreux conseils de design et évaluer les créations.

    Ensuite il existe d’autres outils en ligne plus complet que l’éditeur de SMF, sans rentrer dans la complexité des logiciels dédiés. Notamment Mtg Cardsmith avec des galeries de créateurs pour trouver l’inspiration, ou Mtg.Design d’une très grande complexité.

    • Merci pour ton retour ! J’ai fais une petite MAJ de l’article en y ajoutant MTG Cardsmith et MTG Design. Je les connaissais, mais t’as raison, autant laisser le choix aux internautes.
      Pour ce qui est du Reddit et des ressources en anglais, je suis à l’aise avec cette langue mais ce n’est pas le cas de tout le monde. De plus, je me suis basé sur mon audience : qui va lire l’article en majorité ? Des créateurs chevronnés comme à la SMF ? Ou des joueurs qui découvrent qu’on peut créer des cartes facilement ?

      J’ai opté pour la 2ème option, du ocup j’ai gardé l’article assez léger 😉

      Mais je prends bonne note et j’essaierai d’être plus complet dans la seconde partie, même si encore une fois je vais pas pouvoir traiter chaque aspect de la création d’un set. Il me faudrait un site entier dédié à la question !

    • Je suis membre de la SMF donc je vais sûrement prêcher un peu pour ma propre église, mais je souhaiterais relativiser la « supériorité » de MTGCardsmith. Si la base de données est clairement plus fournie que le SMF FunCard Maker 2 (plus de symboles d’extension, le template M15 avec couronne légendaire, les Watermarks, etc.), le site garde quelques défauts qui personnellement m’agacent (de toute façon je suis utilisateur de MSE pour ma part, le Thalmaker a quelques défauts aussi (notamment de n’être pas du tout à jour sur les SE et les templates puisque son créateur a arrêté de le mettre à jour) mais là je me contente de critiquer un peu un site que j’aime pas pour l’avoir utilisé à mes débuts.)

      Cardsmith propose de gérer automatiquement la couleur de la frame de la carte. S’il le fait très bien pour les cartes monocolores, dès que la carte devient multicolore, la frame passe en doré pur, sans tenir compte de si la carte est bicolore ou non. C’est pareil si la carte est hybride. Néanmoins, le site propose quand même ces frames, donc l’utilisateur peut quand même faire des cartes avec le bon cadre. Enfin, pour les cartes « classiques ». Les planeswalkers, en revanche, c’est impossible, seuls les planeswalkers monochromes, dorés et artefacts sont autorisés.

      Le site a la bonne idée de fournir une limite de caractères dans le champ texte. J’ai testé, elle est légèrement supérieure à 500. Néanmoins, si on atteint cette limite avec l’option large text, le texte sort de la capabox. C’est normal, c’est justement pour les longs textes que l’option small text existe. Mais même avec le plus long des textes, l’option small text laisse l’équivalent de 2 ou 3 lignes de vide qu’on ne peut même pas remplir avec un TA puisqu’on a atteint la limite.

      Ensuite, et ce défaut est commun aux deux sites (je le précise par honnêteté), le texte tend à mordre hors de la capabox. Sur le SMFFCMOL2, le texte disparaît alors avant même le bord du cadre, avec un morceau manquant qui peut aller jusqu’à un demi caractère. Le problème est bien plus flagrant sur MTGCardsmith, où le texte déborde alors sur la droite de la carte, avec un dépassement qui peut aller jusqu’à un caractère complet hors de la carte elle même.

      Petit défaut qui est peut être dû seulement à mon ordi : l’encodage des caractères accentués déconne. Les é deviennent des é, par exemple.

      Enfin, je déconseille le site aux funcardeurs francophones. Le site est conçu pour les anglophones, donc les conventions employées, notamment pour la séparation type/sous-type, sont celles des cartes en VO, avec le tiret cadratin, et pas avec les deux points. Bon, il reste quand même possible de les avoir en mettant tout en type custom.

      Par ailleurs, pour ce qui est de s’en servir comme source d’inspiration… C’est une idée, mais il faut être prudent. Notamment parce que les cartes ne passent pas par une validation par une quelconque équipe de modération. Il y a donc pas mal de choses très bof qui traînent. Un premier écrémage se fait en allant dans la section des cartes populaires, mais ce n’est pas une garantie de cartes originales et bien faites. Si elle existait encore (j’y viens), il suffirait que je vous montre une vieille carte à moi qui a été « Featured Card » pendant un bon mois… Pas du grand art.

      Ah oui, parce que si MTGCardsmith, malgré ses défauts, reste un outil plus que correct pour créer des FC, je vous déconseille de les y partager seulement là. Premièrement, parce que si vous cherchez de l’aide, les commentaires sont assez rares, car les cartes sont vite enterrées (le site est assez populaire et publier une carte est facile), donc la communauté vous donnera peu de conseils. Je connais peu le board mentionné plus haut mais on m’en a dit du bien, et évidemment la SMF est là. Votre carte pourra mettre du temps à être validée (le modérateur maintient un ration pour éviter justement d’enterrer des cartes), mais vous êtes quasi sûr (si la carte est acceptée, et sinon son refus devrait être motivé (je crois, on m’en a jamais refusé)) d’avoir un commentaire construit du modérateur, et souvent d’autres membres. Ensuite, parce que MTGCardsmith est assez exigeant sur l’assiduité. Si vous restez inactifs assez longtemps (quelques mois, je crois), d’abord vos cartes disparaissent de la galerie du site « principal ». Autrement dit, en remontant « l’historique » du site ou en utilisant sa barre de recherche, on ne peut plus trouver vos cartes. Elles sont toujours sur le site, mais on ne peut plus y accéder que depuis votre profil ou par un lien direct sur Google. Et si vous attendez encore plus longtemps, le site va vider votre profil. Autrement dit, dire que vous n’avez créé aucune carte. C’est mon cas. J’ai créé environ 70 cartes (qui me remplissent toutes de honte, mais c’est pas le sujet), et le site nie leur existence. On ne peut les trouver que directement sur Google Images, avec les bons mots-clés et de la chance, et le lien associé renvoie à une erreur 404. Faut reconnaître que ça fout les boules.

      (Pour les avantages du Thalmaker sur Cardsmith, je dirais la possibilité de faire des PW à 4 capacités (mais avec la frame Modern), la possibilité d’employer les frames plus anciennes (mais pas les récentes), celle d’employer ses propres SE (Cardsmith le fait si vous payez l’option Premium), et une interface permettant d’afficher la carte dans l’éditeur lui-même. Le site est aussi conçu pour faciliter la création de cartes à un format adapté à la publication sur la SMF si vous souhaitez nous partager vos créations)

      Enfin, l’important c’est de créer des FC, avec le SMFFCMOL (bon, ça c’est pas forcément la meilleure idée), le SMFFCMOL2 (je le conseille aux débutants), MTGCardsmith (personnellement je ne l’aime pas, mais il a indéniablement ses qualités, donc n’écoutez pas seulement l’aigri que je suis et faites vous votre idée), MSE (Enfin, la plupart des gens dit MSE en pensant MSE2, mais si y a un 2.0 c’est que le 1 existe quelque part), MSE2 (mon outil personnel, que je conseille à tous. Il est plus complexe que ceux en ligne, mais pas tant que ça et se prend assez vite en main), MTG.Design (je le connais pas celui-là, mais c’est vrai que sur mobile ça peut être pratique), ou simplement avec Photoshop, Gimp (vous êtes des braves) ou même Paint (vous êtes VRAIMENT des braves), et surtout de les partager (venez sur la SMF, on est gentils, je vous promet).

      Un Magicien Fou qui passait par là, avec beaucoup d’amour et autant de sel.

      PS : Petit merci à Pierre pour avoir mis une carte à moi dans les exemples.

    • Salut Shagore et merci pour ce retour plus que complet !

      Il y a juste un détail que j’ai du mal à saisir… Pourquoi dis-tu que tu souhaites « relativiser la supériorité de MTGCardsmith » ? Il me semble qu’au contraire, dans l’article, je mets en avant le SMF FunCard Maker 2. A l’origine, MTG Cardsmith n’était même pas dans l’article, je l’ai ajouté après qu’un internaute me l’ait suggéré, et je n’ai écrit qu’une phrase à son sujet…

      Bref, je suis très surpris de ce long argumentaire. Peut-être que le MTG Cardsmith est encensé sur la toile (je n’en sais rien), mais ici c’est bien le SMF FunCard Maker 2 qui est la vedette !

      Par contre tu mets le doigt sur un point alarmant, effectivement : si nos cartes disparaissent de la base de données de MTG Cardsmith aussi facilement, il faut avertir les utilisateurs potentiels.

    • Je répondais à cette portion du commentaire précédent :

      « Ensuite il existe d’autres outils en ligne plus complet que l’éditeur de SMF, sans rentrer dans la complexité des logiciels dédiés. Notamment Mtg Cardsmith avec des galeries de créateurs pour trouver l’inspiration »

      Je souhaitais faire remarquer qu’il n’est pas plus complet en tout point (pas de Planeswalker a 4 capacités) et qu’il paie cette complétude par un certain nombre de défauts.

  5. Article qualitatif ! Bravo pour ton travail, saches qu’il est rare quand je laisse un comm sur des articles. Franchement un grand merci pour nous avoir donné à moi et mes potes ce que l’on cherchait depuis un moment !!

    • Merci pour ton retour ! Je suis vraiment content que l’article vous soit utile, n’hésitez pas à nous partager vos créations et à participer aux concours sur la SMF !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*