Récapitulatif Commander 2019 : que retenir de cette édition ?

Commander 2019 est maintenant disponible à l’achat et je vois passer systématiquement les mêmes questions sur les forums et groupes Facebook : quel deck dois-je choisir ? Quel deck est le plus fort ? Lequel contient les meilleures cartes ? Ou lequel est le plus rentable financièrement ?

Et ça tombe bien, car un paquet d’articles et de vidéos répondent à ces questions sur Commander 2019. Mais là encore, il faut creuser, et la plupart de ces contenus sont en anglais. De plus, ils sont très exhaustifs et pas forcément faciles à comprendre.

Du coup je vous propose un récapitulatif sur Commander 2019. Pas de blabla, on va à l’essentiel.

Le sommaire :

  1. Commander 2019 : qu’est-ce que c’est ?
  2. Commander 2019 : est-ce que ça vaut le coup ?
  3. Comment améliorer les préconstruits ?

Allez c’est parti !

1. Commander 2019 : qu’est-ce que c’est ?

On va aller super vite sur cette partie car vous êtes déjà au courant.

Commander 2019 decks

Commander 2019 est un produit Wizards composé de 4 decks préconstruits au format Commander (ou EDH). Si vous ne savez pas ce qu’est le Commander, voir l’article « Commander : qu’est-ce que c’est ? ».

Commander 2019 est composé des 4 decks suivants (cliquez pour voir la liste sur Magic-ville) :

  • Faceless Menace | Sultai Morphes () : basé sur la capacité « Mue ».
  • Mystic Intellect | Jeskai Flashback () : basé sur la récursion de sorts depuis le cimetière.
  • Primal Genesis | Naya Populate () : basé sur les jetons et la capacité « peuplez ».
  • Merciless Rage |Rakdos Madness () : basé sur la capacité folie et la défausse.

Je résume un peu, mais en gros voilà ce que ça donne, avec les noms officieux donnés par la communauté.

2. Commander 2019 : est-ce que ça vaut le coup ?

Bon, déjà, dans quel contexte s’inscrit Commander 2019 et qu’est-ce que l’édition cherche à accomplir ? Après une série de decks Commander 2018 jugée comme la pire édition de Commander, pas franchement aidée par une hausse des prix, il fallait que Wizards se ressaisisse.

En effet, Gavin Verhey (designer chez Wizards) l’a lui-même reconnu dans un article nommé « State of product design 2018 » :

Là où je regrette, c’était sur les réimpressions. Ce n’était pas à la hauteur de ce à quoi beaucoup d’entre vous s’attendaient, et de nombreuses cartes que vous espériez trouver n’étaient pas là. Je l’ai entendu haut et fort, croyez-moi sur ce coup-là. Je m’en excuse et je le ferais différemment si je pouvais le refaire.

De plus, comme troisième facteur, le PDSF est passé de 34,99 $ à 39,99 $. Cela s’est produit pour des raisons sensées, mais malheureusement après que l’édition soit terminée.

Il fallait donc du changement. Et ça, Glenn Jones (designer chez Wizards) l’a bien compris avec toute une série de changements détaillés dans un article dédié au design de Commander 2019.

On y retrouve notamment 4 objectifs que l’édition devait atteindre :

  1. Introduire de nouveaux joueurs au format Commander
  2. Inspirer de nouvelles idées de decks
  3. Soutenir les decks existants
  4. Créer la surprise et du plaisir

Je pense que le 1er point est essentiel. C’est l’objectif principal de ce produit : introduire de nouveaux joueurs à l’EDH.

Construire un deck de 100 cartes en partant de rien, ça fait peur. Les préconstruits sont là pour ça : n’importe quel joueur doit pouvoir acheter le deck, le sortir de la boîte, et jouer avec ses amis. Il devrait pouvoir s’amuser avec le deck tel quel, et même arracher quelques victoires face à des decks construits.

Pour les débutants, le produit est une réussite. Les decks possèdent de nombreuses synergies, sont bien construits, agréables à jouer et parfois même dangereux !

Mais alors, qu’en est-il pour les joueurs déjà adeptes du format ?

Mitch (The Commander’s Quarters) reformule les objectifs du produit en 3 points bien plus parlants :

  1. Introduire de nouveaux joueurs au format Commander
  2. Imprimer de nouvelles cartes attrayantes pour le format
  3. Proposer des réimpressions attendues par les joueurs

Là, ça nous parle déjà beaucoup plus. On va maintenant s’attarder sur les deux derniers points : les nouvelles cartes et les réimpressions.

Par exemple, ces trois cartes (devenues coûteuses) auraient été parfaites dans le deck « Primal genesis ». Pourtant elles n’y sont pas.

Pourquoi ?

Le problème des réimpressions

(Précision : une « réimpression », c’est une carte déjà existante mais réimprimée. Juste au cas où.)

Malheureusement, la seule explication que l’on puisse donner, c’est que les decks préconstruits doivent rester accessibles. Le deck « Primal genesis » serait bien plus coûteux s’il contenait les 3 enchantements ci-dessus. De plus, les trois autres decks devraient eux aussi contenir des cartes d’une puissance similaire.

Tout cela ferait monter les prix au-delà de ce qu’un débutant serait prêt à payer pour s’initier au format.

Cependant, ça reste frustrant. D’autant plus que, comme le professeur de la Tolarian Community College le souligne, les nouvelles cartes créées spécifiquement pour le Commander (qui doivent donc répondre aux objectifs de nouveauté) sont moins puissantes que dans le passé (avec quelques exceptions bien entendu). Les réimpressions sont donc essentielles afin de rendre les decks attrayants et pour faire baisser le prix de certaines cartes qui ne sont pourtant jouées QUE en Commander !

Le professeur a d’ailleurs fait les calculs :

Si vous achetiez les cartes individuellement pour chacun des decks, combien cela coûterait-il ?

Alors, sachant que le prix des decks aux USA est de 41,00$, ça va me diriez-vous ?

Sauf qu’en réalité, les decks sont remplis de cartes qui ne valent presque rien, ce que les anglophones appellent « BULK ». Si on retire le bulk de ces decks (les cartes en-dessous de 0,50$), on tombe alors sur les prix suivants :

  • Mystic Intellect : 57,57$
  • Merciless Rage : 55,57$
  • Faceless Menace : 43,25$
  • Primal genesis : 35,67$

C’est carrément moins intéressant d’un coup. En gros, lorsque vous achetez un deck préconstruit 2019, vous achetez beaucoup de petites cartes pourries que vous avez sûrement déjà dans vos boites à chaussures.

Et si on se penche sur le prix des réimpressions les plus coûteuses, on tombe sur :

Mouais.

Commander 2019 est moins pire mais reste une déception

L’édition est certes meilleure que l’année passée, mais elle souffre toujours des mêmes problèmes :

  • Des réimpressions peu intéressantes, ce qui empêche de réduire le coût de cartes populaires en EDH qui deviennent franchement coûteuses.
  • Peu de nouvelles cartes qui donnent envie.

Cependant, elle continue d’atteindre son objectif principal : proposer un produit jouable immédiatement et sans aucun ajout de notre part, idéal pour les nouveaux joueurs qui souhaitent s’essayer au Commander.

3. Comment améliorer votre préconstruit ?

Bon, j’espère que l’introduction n’a pas entamé votre enthousiasme ! Les decks restent quand-même fun à jouer dès la sortie de la boîte. Si vous avez un pote qui en a acheté un, ou si vous-même vous l’avez fait, voyons comment on peut les améliorer.

Tiens, et tant que j’y suis, quel est le meilleur deck :

meilleur deck commander 2019

Voilà, c’est l’avis de MTG Goldfish, je vous laisse vous référer à leur article pour en savoir plus.

Chose intéressante à noter : il s’agit tout de même du deck le moins cher qui obtient la 1ère place de ce classement, à savoir le « Primal genesis » ! Comme quoi, les synergies prennent le dessus lorsqu’il s’agit de gameplay.

Et tant qu’on est dedans, quel est le deck le + « optimisable » ?

Meilleur deck Commander 2019

Le deck naya est une fois encore en tête 😉

Pour cette partie je vais principalement m’appuyer sur les analyses très approfondies de The Command Zone, qui ont fait une vidéo pour chaque deck. Je complète avec MTG Goldfish et bien entendu j’y vais également de mon propre avis.

Enfin, la plupart des cartes suggérées sont BUDGET. On reste des casual ici !

Primal Genesis (Naya populate)

Ghired, exilé du Conclave

Voir la liste sur Magic-ville

Le deck Naya est le plus facile à optimiser car les jetons sont un thème récurrent de Magic The Gathering depuis des années. Cela signifie que vous pouvez piocher dans plus de 26 ans de création de cartes pour récupérer des idées.

Cartes à ajouter :

  • Dryade de jeunes pousses : pour faire une chiée de tokens et les booster, une très bonne carte en multijoueur même dans un deck non-token.
  • Omnath, Locus de rage : il fait pop des élémentaux qu’on n’aura définitivement pas envie de tuer. Très dangereux.
  • Supplanteur eldrazi : carte sous-estimée en EDH. Permet de blink nos créatures afin de trigger les effets d’arrivée en jeu (rien que sur Ghired c’est fort), ou celles de l’adversaire pour nous protéger. Comme on n’a pas besoin de l’engager pour le faire, on peut utiliser cette capacité plusieurs fois par tour.
  • Coup d’état militaire : on vide la table. On fait des jetons. On est content.
  • Commandement d’austérité : nos tokens ont un coût de 0. On peut donc virer beaucoup de choses et garder nos jetons. Très versatile.
  • Feux de la Yavimaya : pour donner la célérité à nos créatures et nos jetons, et même obtenir un boost ponctuel.
  • Appel d’Eladämri : car on ne joue jamais assez de tuteurs.
  • Ultimatum titanesque : finir les parties c’est bien aussi parfois.
  • Procession consécratrice et/ou Vies parallèles : pour des raisons assez évidentes.

Cartes à retirer :

Faceless Menace (Sultai Morphs)

Kadina, sorcière ondoyante

Voir la liste sur Magic-ville

Sultai Morphs est l’un des decks les plus faciles à optimiser. De quoi donner le flash à nos créatures, d’autres cartes mues (bien que beaucoup des meilleures soient déjà dans le préconstruit), et on sera prêt à rouler. Le deck ne sera jamais hyper compétitif, mais ça devrait tourner principalement grâce à la puissance de Kadina dont la pioche nous alimente tout en laissant du mana de côté pour des contresorts bon marché.

Cartes à ajouter :

  • Ligne ley de prescience : elle donne le flash à tous nos sorts. Pourquoi c’est utile ? Pour la capacité de Kadina : c’est notre 1ère mue chaque tour qui devient gratuite. Alors autant pouvoir en jouer à chaque tour, non ?
  • Vivien, championne des terres sauvages : idem ! En plus toutes les mues sont des créatures, même si la face visible est un éphémère.
  • Refuge de l’alchimiste : idem, pour le flash.
  • Brume primordiale : le deck adore les cartes face cachée. Il nous en faut plus ! De plus, cette carte permet de lancer des cartes non-créatures qu’on aurait manifestées.
  • Élémental de bois-murmure : une créature que je joue déjà en temps normal. Alors là… Card advantage + faces cachées + résilience, que demande le peuple ?
  • Ugin, l’ineffable : son passif réduit les sorts de mue à 1 mana seulement. Oui, ça fonctionne.
  • Infiltratrice jeskaï : ne prenez pas en compte sa 1ère capacité, généralement on essaiera de la faire arriver face cachée avec la manifestation. Si elle touche, on la remet face cachée avec une autre carte.
  • Paroles du vent : on renvoie dans notre main une carte mue qui se serait retournée. On la rejoue. On pioche. Et elle peut refaire sa capacité de retournement. Les adversaires, en revanche, n’apprécieront pas.
  • Shamane de guerre temurien : utile pour créer la surprise.
  • Reboisement des régions reculées : on va essayer de donner le flash à tous nos sorts. Du coup, pour s’assurer de pouvoir jouer chaque tour, il vaut mieux dégager nos terrains.

Cartes à retirer :

Mystic Intellect (Jeskai flashback)

Voir la liste sur Magic-ville

 Ce deck semble pouvoir être transformé en un jeu de contrôle raisonnable, bien qu’il comporte beaucoup de risques : si vos adversaires jouent des cartes qui vont vider votre cimetière (et la plupart des joueurs expérimentés de Commander ont appris que vous devriez essayer d’en mettre au moins quelques-uns dans chaque jeu), vous pourriez être complètement exclus du jeu. Mais avec quelques modifications, le deck peut devenir très intéressant !

Si c’est bien la direction que vous souhaitez prendre, alors vous devriez changer le commandant. Remplacez Sevinne, le Chronoclysme par Elsha de l’infini !

Pourquoi ? Car le deck contient le nombre de cartes suivant :

  • Flashback (ou équivalent) : 22
  • Synergie cimetière : 6
  • Synergie lancer de sorts : 14
  • Sorts non-créature : 40
  • Éphémères et rituels : 27

On a donc 28 cartes qui synergisent avec Sevinne contre 40 avec Elsha. Rien qu’à la sortie de la boîte.

Et vous serez moins sensibles au « graveyard hate ».

Cartes à ajouter :

Cartes à retirer :

Merciless Rage (Rakdos Madness)

Anje Falkenrath

Voir la liste sur Magic-ville

Rakdos Madness est bizarre. C’est peut-être le meilleur des Commander 2019 si vous voulez juste sortir les nouvelles légendaires du deck et construire autour d’elles, puisque Anje Falkenrath et K’rrik, Fils de Yawgmoth ont le potentiel d’être extrêmement puissants.

D’un autre côté, si votre but est de construire le meilleur deck folie possible, attendez-vous à être déçus. Les cartes folie, en général, ne sont pas si bonnes que ça, surtout en Commander. Il n’en existe pas assez. Et ce ne sont pas les quelques nouvelles cartes qui sont sorties qui pourront changer ça.

À ma grande déception, car je n’attendais que ça depuis mon préconstruit Time Spiral.

Mais voyons ce qu’on peut faire avec malgré tout !

Cartes à rajouter :

  • Balthor le Souillé : je me demande pourquoi je n’y ai jamais pensé avant dans mon propre deck défausse rakdos.
  • Mort vivante : votre cimetière devrait être bien plus rempli que les autres !
  • Torrent d’âmes : un super sort pour réanimer une créature ET un bon boost qui donne la célérité.
  • Brimades : encore un bon sort de réanimation.
  • Confluence misérable : trop polyvalent pour passer à côté. Très sous-estimée.
  • La Colère : vous aurez ENVIE de vous en défausser.
  • Carcasse mécanique combustible : piocher, ou remplir votre cimetière en faisant des dégâts. Votre adversaire aura le choix entre la peste et le choléra.
  • Pharaon vengeur : une créature que l’on sera ravi de défausser.
  • Couper // Morceaux : idem, le côté « Morceaux » m’a fait gagner de trop nombreuses parties où les adversaires l’ont oublié.
  • Feu de tout bois : le coût de flashback est inférieur à son coût normal.
  • Boucanier aux cornes rutilantes : pour coller quelques dégâts facilement et piocher/défausser.

Cartes à retirer :

Conclusion

Et voilà, c’est terminé ! Comme vous pouvez le remarquer, ce sont surtout de nouvelles cartes qui ont été choisies pour être retirées des decks afin de faire de la place. Si on se réfère aux objectifs de Commander 2019, on peut admettre que le point n°2 : « imprimer de nouvelles cartes excitantes » n’est pas une grande réussite une fois encore, à quelques exceptions près.

Cependant, je dois reconnaître que les nouveaux commandants sont particulièrement plaisants cette année. Plusieurs d’entre eux m’ont donné de bonnes idées et j’ai hâte d’en croiser plus souvent sur les tables de jeu.

J’ai pu être un peu critique vis à vis de cette édition, comme beaucoup d’entre vous d’ailleurs, mais gardons à l’esprit que ce produit reste tout de même destiné aux débutants qui souhaitent se lancer dans le Commander. Et de ce point de vue là, c’est une réussite ; les decks sont agréables à jouer dès la sortie de la boite, ils possèdent beaucoup de synergies, les capacités choisies sont intéressantes (le grand retour de la mue et de la folie !), bref j’apprécie beaucoup malgré tout.

Pour ne rien rater des prochains articles, n’hésitez pas à vous abonner à la page Facebook de Magic-Casual.
.
Vous pouvez également soutenir le blog sur Tipeee (et je vous offre une bière brassée maison !)
.
À bientôt !
.

2 Comments

  1. encore un bon article j’ai acheter le deck mue et le folie car etant assez fan de ces type et j avoue que sans modification ils sont pas mal (je les gardes tel quel pour apprendre, a un vieux potes qui va bientot venir me voir, comment jouer a magic) et j avoue que pas mal de cartes sont a remplacer mais les cartes comme greven gerard et compagnie mm si elle manque de synergie avec les decks associé sont de veritables bombes fin voila
    sinon pour le deck tromo il avance (lentement je sais mais je suis au rsa et j ai une dizaine de decks en constructions) j’avoue que j ai hate de le sortir pour taper de la cartes avec les potos

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*